darktable page lede image
darktable page lede image

Concepts de la chambre noire

3.2. Concepts de la chambre noire

Cette section essaie d'expliquer certains des concepts de base utilisés par darktable pour développer les images dans la chambre noire.

Dans darktable l’élément de base d’une opération de traitement d'une image est appelé module. On trouve dans darktable un riche jeu de plus de 60 modules fournissant tous les types de manipulations d’image. Dans la Section 3.4, « Modules » vous trouverez une description de chacun des modules disponibles.

3.2.1. Pipeline graphique, ordre des modules et pile de l'historique

darktable traite les images – de l'entrée à la sortie – dans un processus appelé « pipeline graphique ». Dans le pipeline graphique, le traitement des images consiste en des opérations successives implémentées dans des « modules ».

Les modules sont appliqués dans un ordre fixe. En tant qu’éditeur d’image non destructif, darktable est ainsi différencié des programmes classiques de traitement d’image comme GIMP. Comme l'ordre des modules est fixé, vous êtes libre d'activer, de désactiver ou de changer les paramètres d'un module à tout instant ; l'ordre de l'activation dans votre flux de travail n'a aucun impact sur la sortie.

Les utilisateurs demandent fréquemment pourquoi l'ordre des modules est fixé et s'il est prévu de modifier cette restriction. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles darktable travaille de la façon décrite :

  • La séquence des modules a été choisie avec le plus grand soin afin de donner la plus grande qualité de sortie. Les modifications apportées à la séquence ne feraient généralement qu'aggraver les choses plutôt que de les améliorer.

  • Certaines étapes du traitement d'image n'ont tout simplement pas de sens si elles sont déplacées dans le pipeline graphique. Pour n'en mentionner que quelques unes : la reconstruction des hautes lumières doit être effectuée sur les données RAW avant le dématriçage et l'étape de dématriçage doit être réalisée avant qu'un quelconque profil de couleur d'entrée ne soit appliqué.

  • La plupart des modules de darktable ont été conçus pour travailler dans un modèle de couleur spécifique (voyez la Section 3.2.10, « Gestion de la couleur » pour plus de détails). Une flexibilité totale exigerait des modules supportant différents algorithmes parallèles en fonction de l'espace colorimétrique dans lequel ils travaillent - ceci augmenterait considérablement la complexité.

Cela dit, la séquence fixée des modules ne sera probablement pas changée dans un futur proche.

Chaque fois que vous activez ou désactivez un module, ou chaque fois que vous revenez dans un module et changez ses paramètres, un élément est ajouté au sommet de la pile de l'« historique ».

Par exemple, quand vous travaillez sur un fichier RAW, la pile de l'historique du panneau de gauche peut dire que vous avez tout d'abord activé réduction du bruit (bilatéral), puis désactivé courbe de base, puis ajusté balance des blancs. Mais le traitement, lui, prendra l'image RAW, lui appliquera en premier balance des blancs, puis dématriçage, puis courbe de base (si activé), puis réduction du bruit (bilatéral) (si activé), en respectant l'ordre dans lequel ces modules apparaissent de bas en haut sur le panneau de droite.

La pile de l'historique enregistre les actions de votre flux de travail dans l'ordre dans lequel vous les introduisez. Elle vous autorise à revenir à un état antérieur du développement si c'est nécessaire. La pile de l'historique représente votre flux de travail personnel et ne doit pas être confondu avec la séquence d'application des modules dans le pipeline graphique (voyez ci-dessus). Pour plus de détails sur la pile de l'historique voyez la Section 3.3.3, « Développement ».