darktable page lede image
darktable page lede image

Fonctionnement

8.2. Fonctionnement

Ces options contrôlent une partie du fonctionnement interne de darktable.

mémoire en mégaoctets à utiliser pour le cache des miniatures

De manière à accélérer l’affichage des pellicules, darktable enregistre les miniatures dans un cache sur le disque (le cache primaire) et les charge en mémoire au démarrage. Cette valeur contrôle la taille du cache en mégaoctets. Un redémarrage est nécessaire en cas de modification (256 Mo par défaut).

utilisation du disque pour le cache des miniatures

Si activé darktable stocke toutes les miniatures sur le disque en tant que cache secondaire, gardant ainsi les miniatures accessibles au cas où elles sont supprimées du cache primaire. Cette option requiert plus d'espace disque mais accélère la vue table lumineuse dans la mesure où elle évite la reconstruction des miniatures (activé par défaut).

miniatures avec gestion de la couleur

Si activé, darktable génère les miniatures dans un espace colorimétrique général (AdobeRGB) pour les rendre indépendamment du moniteur utilisé. La conversion dans l'espace colorimétrique du moniteur est faite lors de l'exécution. Si cette option n'est pas activée les miniatures sont stockées directement dans l'espace colorimétrique spécifique du moniteur valide au moment de la génération et sont ensuite affichées sans autres corrections (activé par défaut).

nombre de fils d'exécution

Ceci contrôle le nombre de processus pouvant être utilisés en parallèle pour créer des miniatures lors de l’importation. Sur les systèmes 32 bits, il est fortement recommandé de laisser cette valeur à 1. Un redémarrage est nécessaire (2 par défaut).

mémoire limite (en Mo) pour le tuilage

Afin de gérer des images de grande taille sur les systèmes ayant une mémoire limitée, darktable effectue un traitement par tuiles. Cette variable contrôle la quantité maximum de mémoire (en Mo) qu'un module peut utiliser lors du traitement d’image. Des valeurs faibles forceront les modules gourmands en mémoire à traiter l’image en utilisant davantage de tuiles. Définir cette valeur à 0 supprimera toute limite. Les valeurs en-dessous de 500 seront traitées comme étant égales à 500. Sur un système 32 bits, vous devriez fixer cette valeur à 500. Nécessite un redémarrage en cas de modification (1500 par défaut).

quantité minimale de mémoire (en Mo) pour la mémoire-tampon d'une tuile

Si cette quantité est fixée à une valeur strictement positive, cette variable définit la quantité minimum de mémoire (en Mo) que darktable devra utiliser pour une seule tuile. Sur un système 32 bits, vous devriez la configurer à 8. Sur les systèmes 64 bits, vous pouvez utiliser des valeurs plus importantes. Nécessite un redémarrage en cas de modification (16 par défaut).

écrire un fichier XMP redondant pour chaque image

Ces fichiers XMP redondants peuvent être ultérieurement réimportés dans une base de données différente, en préservant vos modifications de l’image. Il est fortement recommandé d’avoir cette option active de manière à ne pas perdre vos données en cas de corruption de la base de données. Si vous sauvegardez votre fichier RAW et le fichier lié XMP, vous pourrez restaurer votre travail (actif par défaut).

enregistrer les mots-clés XMP dans un format compressé

Les entrées des mots-clés XMP peuvent devenir assez grandes et peuvent excéder l’espace disponible pour enregistrer l’historique de développement dans les fichiers de sortie lors de l'exportation. Cette option permet de compresser les mots-clés binaires XMP de manière à gagner de la place. Les options disponibles sont « jamais », « toujours » et « seulement les grands » (par défaut).

ignore la hiérarchie des mots-clés

Lors de l'exportation des images, les hiérarchies de mots-clés sont ajoutées sous forme de simples listes de mots-clés permettant ainsi à leurs mots-clés d'être visibles par d'autres programmes. Si cette option est cochée darktable inclura uniquement leur dernier élément, ignorant tous les autres. Ainsi pour la hiérarchie « foo|bar|baz », seul le mot-clé « baz » sera ajouté.

activer le support d’OpenCL

darktable peut utiliser votre GPU pour accélérer le traitement de manière significative. L’interface OpenCL requiert sur votre système un matériel adapté et les pilotes OpenCL correspondants. Si l’un d’entre-eux n'est pas trouvé cette option est grisée. Cette option peut être commutée, à tout moment, en actif ou en non actif et prend effet immédiatement (actif par défaut).

profil de planification OpenCL

Définit comment l'image complète et la prévisualisation sont traitées sur les systèmes avec support OpenCL. « Par défaut » : le GPU est utilisé pour le rendu de l'image complète du panneau central et le CPU pour la prévisualisation ; « GPUs multiples » : les deux pipelines graphiques sont exécutés en parallèle sur deux GPUs différents ; « GPU très rapide » : les deux pipelines graphiques sont exécutés séquentiellement par le GPU.

toujours utiliser LittleCMS 2 pour le profil couleur de sortie

Si cette option est active, darktable utilisera la bibliothèque système LittleCMS2 plutôt que ses propres routines. Ceci est significativement plus lent que l'option par défaut mais peut donner des résultats plus précis dans certains cas (désactivé par défaut).

Notez que si le profil ICC donné est basé sur une table de correspondance ou contient à la fois une table de correspondance et une matrice, darktable utilisera LittleCMS pour rendre les couleurs indépendamment de la valeur de ce paramètre de configuration.

ré-échantillonnage de haute qualité lors de l’exportation

L’image sera d’abord traitée en résolution maximale puis, tout à la fin, redimensionnée dans une moindre résolution. Ceci peut parfois donner une meilleure qualité mais ce sera toujours plus lent (désactivé par défaut).

méthode de dématriçage pour la vue en chambre noire

Méthode d'interpolation utilisée lorsqu'on ne visualise pas en 1:1 dans le mode chambre noire : « toujours bilinéaire (rapide) » est le plus rapide mais ne donne pas des images aussi nettes, « au mieux PPG (raisonnable) » utilise PPG et les modes d’interpolation indiqués ci-dessous, « complète (peut être lent) » utilisera exactement les paramètres de l’exportation en pleine taille (« au mieux PPG (raisonnable) » par défaut).

algorithme d'interpolation

Algorithme d'interpolation de pixels utilisé pour la rotation, les corrections d’objectifs, l'agrandissement ou la réduction. Les options sont « bilinéaire », « bicubique », « lanczos2 » et « lanczos3 » (« lanczos3 » par défaut).

stockage à utiliser pour les mots de passe

Outil de sauvegarde des mots de passe. Options: « auto » (défaut), « aucun », « libsecret », « kwallet ».

vérifie les fichiers XMP modifiés au démarrage

Vérifier au démarrage les dates de modification de tous les fichiers XMP pour déterminer ceux qui ont été modifiés dans l'intervalle par un autre logiciel. Si des fichiers XMP modifiés ont été trouvés un menu s'ouvre pour que l'utilisateur puisse décider quels fichiers XMP doivent être rechargés – en remplaçant les entrées de la base de données de darktable par les contenus du fichier XMP – et quels fichiers XMP doivent être remplacés en utilisant la base de données de darktable. Activer cette option entraîne aussi la recherche par darktable des fichiers texte liés qui ont été ajoutés après l'importation  – voyez l'option « superposer le txt aux images agrandies » dans la Section 8.1, « Options d’interface » (désactivé par défaut).

exécutable pour jouer les fichiers audio

Définit le programme externe qui sera utilisé dans la vue table lumineuse pour jouer les fichiers audio que certains appareils photo enregistrent pour annoter les images (« aplay »).

applique le pré-réglage de la courbe de base pour le boîtier

Utiliser par défaut la courbe de base correspondant au boîtier à la place de la courbe générique du fabricant, s'il y en a une de disponible. Pour plus de détails voyez la Section 3.4.1.4, « Courbe de base » (désactivé par défaut).