darktable page lede image
darktable page lede image

Étapes de base du développement

1.3.2. Étapes de base du développement

1.3.2.1. Introduction

Cette section va vous guider dans les bases du développement d'une image dans la vue chambre noire.

Pour commencer, ouvrez une image en mode chambre noire en faisant un double clic sur une miniature de la table lumineuse. En fait c’est dans le mode chambre noire que vous effectuerez les modifications de votre image. Vous y trouverez un arsenal de modules pour vous aider à atteindre votre but.

Chaque modification effectuée sur un module lors du développement d’une image devient un élément de l’historique de développement. L’historique est enregistré dans une base de données et dans un fichier XMP lié à l’image spécifique.

Toutes les modifications sont enregistrées automatiquement quand vous changer d'image ou quand vous passer d'une vue de darktable à une autre. À tout moment vous pouvez sans risque abandonner le mode chambre noire ou quitter darktable et revenir ensuite poursuivre votre travail. Cela signifie que darktable n’a pas besoin d’un bouton « enregistrer » et il n’en a donc pas.

En mode chambre noire, sur le panneau de gauche, se trouve l’historique de développement. Il affiche la pile des modifications de l'image et ajoute une ligne au sommet de cette pile à chaque nouvelle modification. Afin de comparer les modifications vous pouvez sélectionner un point de l’historique en cliquant sur la ligne correspondante, et voir à quoi ressemble l’image en ce point. La pile peut être compressée : elle sera optimisée et les modifications redondantes seront supprimées. Lorsque vous pensez en avoir terminé et que vous êtes satisfait de votre travail, compressez la pile de l’historique.

darktable est livré avec un certain nombre de modules arrangés en groupes. On peut accéder à ces groupes de modules par des boutons de basculement situés sur le panneau de droite, juste en dessous de l’histogramme. Il y a aussi deux groupes de modules spéciaux appelés « activés » et « favoris ». Ils ne comportent respectivement que les modules activés figurant dans l’historique de développement de l’image courante et les modules qui ont été désignés comme favoris. Marquer un module comme favori s’effectue dans la boîte de dialogue plus de modules (Section 3.3.8, « Plus de modules »), situé en bas du panneau de droite, en cliquant le nom du module pour faire apparaître une étoile qui s’affichera devant son icône.

1.3.2.2. Balance des blancs

Le module balance des blancs contrôle la balance des blancs ou température de couleur de l’image. Il est toujours actif et lit ses valeurs par défaut depuis les métadonnées intégrées à l’image provenant de l’appareil photo. La modification la plus courante est l’ajustement fin de la balance des blancs. On l’effectue à l’aide du curseur « température ». Déplacer ce curseur vers la gauche rendra les couleurs plus froides alors que le déplacer vers la droite les rendra plus chaudes.

1.3.2.3. Correction de l’exposition

Le module exposition est probablement le plus basique de tous. L’exposition est ajustée finement soit en utilisant le curseur, soit en glissant avec la souris dans l’histogramme. Vous pouvez aussi remonter le niveau de noir pour augmenter le contraste. Mais attention : utilisez de faibles valeurs, par exemple des pas de 0.005. Il y a aussi une fonction de correction automatique.

1.3.2.4. Réduction du bruit

Le module réduction du bruit (profil) est le meilleur point de départ pour la réduction de bruit. Il propose une solution pratiquement « en un clic » pour lutter contre le bruit. Du point de vue de l’utilisateur l’effet ne dépend que du type d’appareil photo et de la sensibilité ISO. Ces deux valeurs proviennent des données EXIF. Tous les autres paramètres proviennent d’une base de données de profils de bruit qui a été réunie par l’équipe de darktable – elle couvre maintenant plus de 200 modèles d’appareils photo courants. De plus, vous avez dans darktable plusieurs autres options pour réduire le bruit. Il y a les modules réduction du bruit RAW, réduction du bruit basé sur un filtre bilatéral, réduction du bruit basé sur les moyennes non-locales, et égaliseur, qui est basé sur des ondelettes. Si votre appareil n’est pas encore pris en charge par le module réduction du bruit (profil), alors le module réduction du bruit basé sur les moyennes non-locales est probablement le plus pratique car il vous permet de traiter séparément les bruits de couleur et de luminance.

1.3.2.5. Correction des taches

Vous aurez parfois besoin de supprimer des taches causées par des salissures sur le capteur. Le module correction des taches est disponible et peut aussi corriger des éléments gênants tels que des imperfections de la peau. Si votre appareil a des pixels morts ou tend à produire des pixels chauds aux ISO élevés ou lors des temps d’exposition longs, regardez le module pixels chauds pour une correction automatique.

1.3.2.6. Corrections géométriques

Vous souhaiterez assez souvent n'afficher qu’une partie de la scène capturée par votre image, par exemple supprimer certains éléments dérangeants situés près des bords. Dans d’autres cas, l’horizon apparaissant dans l’image devra être mis de niveau ou il y a des distorsions de perspective. Tout ceci peut être corrigé avec un contrôle manuel complet dans le module recadrer et pivoter. Pour une correction entièrement automatique des distorsions de perspective vous pouvez alternativement visiter le module perspective correction. Si vous désirez corriger les défauts typiques d’un objectif particulier comme la distorsion en coussinet, l’aberration chromatique transversale (TCA) ou le vignettage, il existe un module correction des objectifs destiné à cet usage.

1.3.2.7. Récupération des détails

Les images RAW comportent souvent plus d’informations que celles que vous pouvez voir au premier coup d’œil. Il y a notamment de nombreux détails masqués dans les ombres d'une image. Le module ombres et hautes lumières aide à ramener ces données dans les valeurs tonales visibles. En raison de la nature-même du capteur numérique les détails structuraux dans les hautes lumières complètement brûlées ne peuvent pas être récupérés. Cependant dans ces zones vous pouvez corriger des dominantes de couleur désagréables à l’aide du module reconstruire hautes lumières. De plus le module reconstruction des couleurs est capable de remplir les zones surexposées avec des couleurs calculées à partir des couleurs avoisinantes.

1.3.2.8. Ajustement des valeurs tonales

Presque tous les flux de travail sont susceptibles d'inclure l’ajustement de la plage tonale de l’image. darktable propose différents modules pour réaliser ceci. Le plus simple d’entre-eux est le module contraste luminosité saturation. Les valeurs tonales sont ajustées dans le module courbe des tonalités en construisant les courbes de dégradé des composantes de la couleur dans l'espace CIELab. Le module niveaux propose une interface sommaire avec uniquement trois marqueurs sur un histogramme. De plus, le module zones, inspiré du travail d’Ansel Adams, permet de contrôler les valeurs tonales par zones.

1.3.2.9. Amélioration du contraste local

Le renforcement du contraste local peut accentuer les détails et la netteté de votre image. Soigneusement utilisé il peut donner à votre photographie le bon éclat. darktable propose plusieurs modules destinés à cette tâche. Avec seulement quelques paramètres, le module contraste local est facile à manipuler. Une technique beaucoup plus flexible mais aussi plus complexe est offerte par le module égaliseur. Voyez ses préréglages pour avoir une idée de la manière dont il fonctionne. L’égaliseur est le "Couteau Suisse" de darktable pour de nombreux ajustements où la dimension spatiale joue un rôle.

1.3.2.10. Ajustements de la couleur

darktable propose de nombreux modules pour ajuster les couleurs d'une image. Une technique très simple est implémentée dans le module correction des couleurs. Utilisez-le pour donner une teinte globale à une image ou pour régler globalement la saturation des couleurs. Le module zones de couleurs propose un contrôle bien plus fin pour régler la saturation, la clarté et même la teinte dans des zones définies par l’utilisateur. Le module courbe des tonalités de darktable – en plus des ajustements classiques des valeurs tonales – vous donne un contrôle fin des couleurs d'une image. Enfin, si vous avez l’intention de convertir une image en noir et blanc, le module monochrome offre un bon point de départ avec son interface utilisateur intuitive facile à utiliser. Vous pouvez aussi envisager d’utiliser le mixeur de canaux de darktable.

1.3.2.11. Renforcement de la netteté

Si vous commencez votre flux de travail à partir d’une image RAW, vous aurez besoin de rendre votre sortie finale plus nette. Le module renforcer la netteté peut le faire à l’aide de l'approche classique USM (masque de flou), disponible dans la plupart des logiciels de traitement d’images. Une autre manière très flexible d’accentuer les contours dans une image est proposée par le module filtre passe-haut, en combinaison avec le riche jeu d'opérateurs de fusion de darktable.

1.3.2.12. Effets artistiques

darktable est livré avec un ensemble important de modules d’effets artistiques. Nous n’en nommerons que quelques uns. Avec le module filigrane, vous pourrez ajouter un filigrane personnel à vos images. Le module grain simule le bruit typique d’une pellicule argentique. Utilisez le module mappage des couleurs pour transférer l’aspect d’une image couleur vers une autre. Le module darktable faible lumière permet de simuler la vision humaine pour que les images prises en faible lumière ressemblent davantage à la réalité. Le module filtre dégradé ajoute à votre image un dégradé neutre ou coloré afin de corriger l’exposition ou la couleur.