darktable page lede image
darktable page lede image

Fichiers liés

2.2.7. Fichiers liés

darktable est un éditeur d’images non destructif. Il ouvre les images en lecture seule. Tout nouvel ajout de métadonnées, de mots-clés et de paramètres de développement de l'image (la « pile de l’historique ») est enregistré dans un fichier séparé .xmp, appelé fichier lié, vous permettant de stocker des informations sur les images ainsi que l'historique complet de développement sans toucher aux fichiers RAW originaux. Lorsque vous importez une image pour la première fois dans darktable, un fichier XMP est automatiquement créé en utilisant des paramètres par défaut.

Plusieurs éditions d'une même image source, appelées clones, peuvent co-exister – partageant les mêmes données d’entrée (RAW) mais ayant chacune leurs propres métadonnées, mots-clés et pile de l'historique. Chaque clone est représenté par un fichier lié XMP séparé dont le nom de fichier est de la forme « <basename>_nn.<extension>.xmp », où nn (au minimum deux chiffres) est le numéro de version de cette édition. Les informations de l'édition initiale – le « clone » ayant le numéro de version zéro – sont stockées dans le fichier lié « <basename>.<extension>.xmp ». Le numéro de version d’un clone est affiché sur le panneau des informations de l’image de chacune des vues de darktable (voyez, par exemple, la Section 2.3.4, « Informations de l’image »).

Les fichiers liés sont synchronisés automatiquement par darktable sans passer par un bouton « enregistrer ». Quand vous effectuez une copie de sauvegarde de vos données, assurez-vous que vous sauvegardez aussi les fichiers XMP, car ils sont nécessaires pour reconstruire entièrement votre travail en cas de catastrophe.

Pour un accès rapide, en plus des fichiers liés, darktable conserve les données associées à toutes les images dans une base de données. Une image ne peut être affichée et modifiée dans darktable que si ses données ont été chargées dans cette base de données. Ceci se fait automatiquement lorsque vous importez une image pour la première fois ou, à tout moment, lorsque vous la réimportez (voyez la Section 2.3.1, « Importer »). Dans ce dernier cas, la base de données est mise à jour avec les données trouvées par darktable dans le fichier lié XMP de cette image.

Dès qu'une image a été importée dans darktable les entrées de la base de données ont priorité sur celles du fichier XMP. Les changements ultérieurs apportés au fichier XMP par tout autre logiciel ne seront pas visibles par darktable – tout changement sera écrasé à la prochaine synchronisation du fichier par darktable. Ce comportement peut être modifié dans la boîte de dialogue des préférences globales (voyez la Section 8.2, « Fonctionnement »). Sur demande darktable cherchera au démarrage les fichiers XMP mis à jour et offrira le choix de les écraser ou de mettre à jour la base de données.