darktable page lede image
darktable page lede image

Modules

3.4. Modules

Les modules sont organisés en cinq groupes fonctionnels : de base, de tonalité, de couleur, d'amélioration et d’effets. Vous pouvez soit afficher les modules dans une longue liste, soit cliquer sur un groupe pour n’afficher que les modules appartenant à ce groupe.

3.4.1. Groupe des modules de base

Le groupe de base comporte les modules nécessaires au développement de base. Ce sont ceux que vous utiliserez probablement le plus souvent, comme l’exposition, la balance des blancs, etc.

3.4.1.1. Recadrer et pivoter

Présentation générale
Ce module est utilisé pour recadrer, pivoter et corriger les distorsions de perspective de votre image. Vous pouvez incruster dans votre image diverses lignes guide qui vous assisteront dans l’utilisation des outils.

Certains des outils de ce module, à savoir l’ajustement de l’angle de rotation et les corrections de la distorsion de perspective, nécessiteront que les données de l’image d’origine soient interpolées. Afin d’obtenir la meilleure netteté des résultats, définissez « lanczos3 » comme interpolateur de pixels depuis fonctionnement (voyez la Section 8.2, « Fonctionnement »).

Utilisation

Lorsque l’interface utilisateur de ce module est active, vous verrez l’image entière non recadrée avec, en incrustation, des poignées et des lignes guides.

Sélectionnez tout d’abord le rapport d’aspect que vous désirez et dimensionnez les limites de découpe en glissant les poignées des bordures et des coins. Utilisez le bouton de droite de la boîte aspect pour basculer entre les modes portrait et paysage. Vous pouvez déplacer le rectangle de découpe en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris et en glissant. Lorsque vous avez terminé et souhaitez exécuter la découpe, il suffit d'activer un autre module ou de double-cliquer dans l'image. Vous pouvez modifier votre découpe à tout moment simplement en revenant à ce module.

symétrie miroir

Cet outil est utilisé pour retourner l’image selon l’axe vertical, horizontal ou les deux.

rotation

Cet outil corrige l’angle de rotation, ce qui vous aide à mettre de niveau une image. Vous pouvez soit définir une valeur numérique, soit utiliser directement votre souris sur l’image. Pour utiliser votre souris, faites un clic-droit, maintenez le bouton enfoncé et tracez une ligne le long d'un élément horizontal ou vertical approprié, dès que vous relâchez le bouton, l’image pivote de manière à ce que la ligne que vous avez tracée corresponde à l’axe horizontal/vertical.

perspective

Cet outil est destiné à corriger les distorsions de perspective de votre image. C’est utile, par exemple, lorsque vous prenez depuis le sol une photo d’un bâtiment élevé avec un objectif grand angulaire pointant vers le haut. La zone de liste déroulante vous permet de sélectionner le type de correction que vous désirez appliquer :

vertical si vous désirez limiter la correction aux lignes verticales ;
horizontal si vous désirez limiter la correction aux lignes horizontales ;
libre si vous désirez corriger à la fois les lignes horizontales et verticales.

Selon le type de correction sélectionné vous pourrez voir deux ou quatre lignes droites de réglage superposées à votre image. Deux cercles rouges sur chaque ligne vous permettent de modifier la position des lignes avec votre souris. Chaque ligne comporte en outre un bouton de « symétrie ». S’il est activé (et mis en surbrillance rouge), tous les mouvements de la ligne affectée seront recopiés par symétrie miroir sur la ligne opposée.

Afin de corriger les distorsions de perspective, vous devrez trouver dans votre image un élément vertical et/ou horizontal adapté et aligner les lignes d’ajustement avec cet élément. Une fois ceci réalisé, pressez le bouton « ok » situé près du centre de votre image. L’image sera corrigée immédiatement. Vous pouvez à tout moment revenir en arrière et affiner votre correction en sélectionnant « correction appliquée » dans la zone de liste déroulante.

recadrage

Utilisez cette option pour éviter les contours noirs sur les bordures des images. Utile lorsque vous pivoter l’image.

aspect

Vous pouvez changer ici le rapport d’aspect que vous souhaitez pour le résultat, forçant ainsi le rapport entre largeur et hauteur du rectangle de découpage a être égal au rapport d'aspect que vous avez choisi. De nombreux rapports numériques courants sont prédéfinis. Quelques rapports d’aspect spéciaux demandent une explication :

libre créer un rectangle de manière libre sans le contraindre à un rapport ;
image cette option contraint le rapport d’aspect à celui de l’image ;
rapport d’or cette option contraint le rapport d’aspect au nombre d’or ;
carré cette option contraint le rapport d’aspect à 1.

Après avoir ouvert la zone de liste déroulante vous pouvez aussi sélectionner un autre ratio en le tapant sous la forme « x:y ». Si vous souhaitez qu'un certain ratio d'aspect soit ajouté aux ratios prédéfinis vous pouvez le faire en incluant une ligne de la forme

plugins/darkroom/clipping/extra_aspect_ratios/foo=x:y

dans le fichier de configuration de darktable $HOME/.config/darktable/darktablerc. Ici « foo » définit le nom du nouveau ratio d'aspect et « x » et « y » les valeurs numériques correspondantes.

guides

De nombreux guides se passant d'explication sont disponibles pour vous aider à composer votre image.

guides

Dans le cas où les lignes guide ne sont pas symétriques relativement au cadre de l'image, vous pouvez les retourner par rapport à l'axe horizontal, par rapport à l'axe vertical ou par rapport aux deux.

Exemples

Une image recadrée dans la vue centrale de la chambre noire, le module recadrer et pivoter étant actif. La zone découpée est visible ainsi que certaines lignes guides.

3.4.1.2. Orientation

Présentation générale
Ce module permet à l'utilisateur de modifier l'orientation d'une image. Par défaut il est actif pour toutes les images et reçoit ses paramètres standards de l'indicateur d'orientation du boîtier stocké dans les données EXIF.
Utilisation
rotation

Cliquer sur l'un des boutons provoque une rotation dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens contraire, par pas de 90 degrés.

3.4.1.3. Ombres et hautes lumières

Présentation générale
Le module ombres et hautes lumières permet un ajustement de la plage tonale des parties les plus sombres (ombres) et des parties les plus claires (hautes lumières) de l’image. Il peut récupérer des détails dans les ombres et dans les hautes lumières en accentuant le contraste local.
Utilisation
ombres

Ce curseur contrôle l’effet sur les ombres, des valeurs positives vont éclaircir les ombres alors que des valeurs négatives vont les assombrir.

hautes lumières

Ce curseur contrôle l’effet sur les hautes lumières, des valeurs négatives assombrissent les hautes lumières alors que des valeurs positives vont les éclaircir.

ajustement du point blanc

Par défaut l'algorithme de ce module laisse inchangés le point noir et le point blanc. Dans certains cas une image peut contenir des variations tonales au-delà du point blanc, c'est à dire supérieures à une valeur de luminance de 100. Un décalage négatif du curseur d'ajustement du point blanc permet de ramener ces valeurs dans la plage appropriée rendant visibles de plus amples détails dans les zones de hautes lumières.

adoucir avec

Cette zone de liste déroulante permet de choisir le filtre de flou sous-jacent, gaussien ou bilatéral. Essayez le filtre bilatéral si vous rencontrez des halos avec le flou gaussien.

rayon

Ce curseur contrôle le rayon du filtre de flou concerné. Des valeurs élevées donnent des transitions plus douces entre les ombres et les hautes lumières mais peuvent introduire des halos. Des valeurs faibles vont réduire la taille des halos mais peuvent conduire à un aspect artificiel. Comme il a déjà été dit, un filtre bilatéral est moins sujet aux artefacts de halos.

seuil

Ce curseur contrôle l’intensité avec laquelle l’effet s’étend dans les tons moyens. Des valeurs élevées réduisent l’effet aux ombres et aux hautes lumières extrêmes ; de faibles valeurs provoquent des ajustements importants jusque dans les tons moyens. Vous ne devriez normalement toucher ce paramètre que si vous désirez limiter les effets aux ombres et hautes lumières extrêmes ; augmentez la valeur dans ce cas. À 100%, ce module n’a plus aucun effet visible car seul le noir absolu et le blanc pur sont affectés.

saturation des ombres

Ce curseur contrôle l’ajustement de la saturation des couleurs appliqué aux ombres. Des valeurs élevées provoquent une accentuation de la saturation des ombres éclaircies ; des valeurs faibles provoquent leur désaturation. Il est normalement sûr de laisser ceci à sa valeur par défaut de 100%. Ceci augmente la saturation naturelle des ombres – semblable à celle que vous attendriez dans la nature si les ombres recevaient davantage de lumière.

saturation des hautes lumières

Ce curseur contrôle l’ajustement de la saturation des couleurs appliqué aux hautes lumières. Des valeurs élevées augmentent la saturation des hautes lumières assombries ; des faibles valeurs provoquent leur désaturation. Souvent, les hautes lumières ne contiennent pas suffisamment d’informations pour donner des couleurs convaincantes quand elles sont assombries. Vous devrez jouer un peu avec ce paramètre afin de trouver la valeur la mieux adaptée à votre image. Mais soyez conscient que parfois, les résultats ne seront pas entièrement satisfaisants.

Exemples

Pour éviter de tronquer les hautes lumières, l'image originale a été exposée en fonction de la lumière provenant du mur extérieur éclairé par le soleil. En conséquence, l’intérieur de la grange présente des ombres très sombres.
Les ombres ont été éclaircies, les hautes lumières n’ont pas été modifiées, l’effet global est un peu atténué par le mode de fusion « normal » et une opacité de 65%.
Image résultante.

3.4.1.4. Courbe de base

Présentation générale
Les capteurs des appareils photos fournissent des données dans un format RGB linéaire, l’image d’origine apparaît plate et terne. Afin de générer des images JPEG embarquées ayant de meilleures couleurs et un meilleur contraste, les fabricants de boîtiers appliquent leurs courbes de base caractéristiques aux données RAW .
Utilisation

darktable est fourni avec des courbes de base qui imitent les courbes de différents fabricants. Elles sont automatiquement appliquées aux images RAW en fonction du numéro d’identification du fabricant trouvé dans les données EXIF. Pour plusieurs modèles de boîtiers darktable est fourni avec des courbes de base adaptées à ces modèles spécifiques. Une option de configuration dans la boîte de dialogue des préférences (voyez Section 8.2, « Fonctionnement ») définit si darktable doit, par défaut, appliquer la courbe de base correspondant au boîtier ou la courbe de base du fabricant.

Vous pouvez modifier une courbe de base existante ou en créer une nouvelle. La courbe de base est définie par deux nœuds ou plus. Vous pouvez glisser un nœud quelconque pour modifier la courbe. Vous pouvez aussi ajouter des nœuds en cliquant sur un segment de courbe entre deux nœuds. Avec un ctrl-clic vous créez un nouveau nœud ayant l'abscisse x du pointeur de la souris et l'ordonnée y du point correspondant de la courbe courante – ceci ajoute un nœud sans risque de modification accidentelle de la courbe. Pour supprimer un nœud, glissez-le en dehors de la zone du widget.

Astuce : si vous avez l’intention de prendre le contrôle manuel total sur les valeurs tonales avec le module courbe des tonalités ou le module zones (voyez la Section 3.4.2.3, « Courbe des tonalités » et la Section 3.4.2.4, « Zones »), il peut être plus facile de laisser l’image en mode RGB linéaire. Dans ce cas, désactivez le module courbe de base.

échelle

Cette zone de liste déroulante bascule entre les vues « linéaire » et « logarithmique ». Dans la vue logarithmique double, davantage d’espace est donné aux valeurs les plus basses, ce qui permet un ajustement plus fin des ombres.

fusion

Ce contrôle déclenche la fonctionnalité fusion d'exposition. Vous pouvez choisir de fusionner l'image avec une ou deux copies d'elle-même obtenue(s) par application de la courbe de base courante et par stimulation de l'exposition d'un nombre sélectionnable d'unités IL. L'exposition de l'image résultante est ainsi une combinaison de deux ou trois expositions différentes de l'image originale. Utilisez ceci pour compresser la plage dynamique des images extrêmement sous-exposées ou celle d'une vraie entrée HDR. Pour de meilleurs résultats, avant d'activer cette fonctionnalité, utilisez le module exposition (voyez la Section 3.4.1.5, « Exposition ») pour appliquer un ajustement approprié à l'obtention de hautes lumières correctement exposées.

décalage d'exposition

Ce curseur est uniquement visible si la fonctionnalité fusion d'exposition est activée. Il vous permet de fixer, en unités IL, la différence d'exposition entre les images fusionnées (par défaut 1).

biais d'exposition

Ce curseur est visible uniquement si la fonctionnalité fusion d'exposition est activée. Il vous permet de choisir comment sont combinées les expositions multiples. Avec le biais fixé à 1 (la valeur par défaut), l'image est fusionnée avec des copies d'elle même sur-exposées . Avec le biais fixé à -1, elle est fusionnée avec des copies sous-exposées. Un biais fixé à 0 essaie de préserver la brillance globale de l'image en combinant à la fois des copies sur- et sous-exposées de l'image.

3.4.1.5. Exposition

Présentation générale
Ce module est utilisé pour ajuster l’exposition. Il est directement lié au panneau histogramme. Si vous corrigez graphiquement l’exposition en utilisant l’histogramme (voyez la Section 3.3.6, « Histogramme »), vous allez automatiquement activer le module exposition. L’histogramme joue simplement le rôle de vue pour le module exposition.

Vous pouvez activer des instances multiples de ce module, chacune avec différents paramètres qui agiront sur différentes parties de l’image que vous sélectionnerez à l'aide d'un masque dessiné (voyez la Section 3.2.4, « Instances multiples » et la Section 3.2.7, « Masque dessiné »). L’histogramme est toujours lié à la dernière instance du pipeline graphique.

Utilisation

Ce module est chargé de l’une des étapes les plus basiques de chaque développement d’une image RAW. Une valeur d’ajustement de l’exposition vous permet – dans certaines limites – de corriger une surexposition ou une sous-exposition. Un décalage de 1IL est équivalent à une modification du temps d’exposition d'un facteur 2.

Les corrections d’exposition positives rendront l’image plus claire. L'augmentation du niveau de bruit sera un effet secondaire. Selon le niveau de bruit de base de votre appareil et la valeur ISO de votre image, les compensations positives d’exposition jusqu'à 1IL ou 2IL donnent encore des résultats raisonnables.

Les corrections d’exposition négatives rendront l’image plus sombre. Étant donnée la nature des images numériques, ceci ne permet pas de corriger les hautes lumières complètement brûlées mais permet de reconstruire les données dans les cas où seulement certains des canaux RGB sont tronqués (voyez aussi la Section 3.4.1.9, « Reconstruire hautes lumières »).

L’ajustement du niveau de noir est un outil permettant d’augmenter le contraste et l'éclat d'une image. La valeur définit le seuil des valeurs de gris foncé qui seront tronquées vers un noir pur. Utilisez-le avec précautions car les valeurs qui auront été tronquées ne pourront pas être récupérées ultérieurement dans d’autres modules situés plus bas dans le pipeline graphique. Veuillez aussi jeter un œil au module courbe des tonalités (voyez la Section 3.4.2.3, « Courbe des tonalités ») et au module niveaux (voyez la Section 3.4.2.2, « Niveaux ») qui, étant appliqués plus tard dans le pipeline graphique, peuvent produire des résultats similaires avec moins d’effets secondaires.

Le module exposition a deux modes opératoires.

En mode « manuel » vous définissez directement la valeur de la correction d'exposition que vous souhaitez appliquer à votre image.

En mode « automatique » darktable analyse l'histogramme de votre image. Vous sélectionnez un point de référence dans l'histogramme en tant que « centile » et vous définissez une valeur cible – darktable calcule automatiquement la compensation d'exposition nécessaire au décalage de la position sélectionnée vers la valeur cible. La valeur de compensation d'exposition calculée est affichée pour information dans l'interface graphique du module.

Le mode « automatique » possède un ajustement du niveau de noir qui opère comme en mode « manuel ».

L'ajustement automatique est disponible uniquement pour les images RAW. Un cas typique d'utilisation est la suppression du scintillement dans une série de photographies obtenue en utilisant la technique de l'accéléré. Vous appliquez à toutes les images de la série une correction automatique d'exposition avec le même ensemble de paramètres – les différences d'illumination sont compensées de telle sorte que la séquence vidéo finale ne montre aucun scintillement.

mode

Définit le mode opératoire. Par défaut « manuel ».

noir

Ajuste le niveau de noir à la fois en mode « manuel » et en mode « automatique ».

exposition

Ajuste la correction d’exposition [IL] (uniquement disponible en mode « manuel »).

seuil de troncature

darktable can calculate correct black level and exposure values for your image based on the content of a rectangular area. The adjustment slider lets you define what percentage of bright values are to be clipped out in the calculation. Pressing the icon starts the calculation and lets you draw a rectangular area of your choice using your mouse. This feature is only available in « manual » mode.

centile

Définit une position dans l'histogramme pour un ajustement automatique de l'exposition. Un centile à 50% est une position dans l'histogramme où 50% des valeurs de pixel lui sont inférieures et 50% lui sont supérieures. Pour plus de détails voyez centile. Disponible uniquement en mode « automatique ».

valeur cible

Définit la valeur cible pour une correction automatique de l'exposition en termes de [IL] relativement au point blanc de l'appareil photo. Le point blanc est spécifique à l'appareil photo et définit la valeur maximale de clarté que peut détecter son capteur. Disponible uniquement en mode « automatique ».

3.4.1.6. Contraste Luminosité Saturation

Présentation générale
Ce module fournit un outil très basique pour ajuster le contraste de l’image, sa luminosité et sa saturation.
Utilisation

Ce module possède des curseurs pour chacun des attributs affectés. Dans leur position neutre (zéro) l’image reste inchangée. Glisser un curseur vers la gauche vers les valeurs négatives réduit respectivement le contraste, la luminosité ou la saturation. Le glisser vers la droite vers les valeurs positives conduit à une augmentation.

Bien plus de flexibilité pour l’ajustement du contraste et de la luminosité est proposée par les modules courbe des tonalités, niveaux et zones (voyez la Section 3.4.2.3, « Courbe des tonalités », la Section 3.4.2.2, « Niveaux » et la Section 3.4.2.4, « Zones »). De la même manière, vous pouvez ajuster la saturation des couleurs d’une manière plus détaillée avec les modules courbe des tonalités, contraste de couleur et zones de couleurs (voyez la Section 3.4.2.3, « Courbe des tonalités », la Section 3.4.3.4, « Contraste de couleur » et la Section 3.4.3.8, « Zones de couleur »).

contraste

Ce curseur permet d’ajuster le contraste de l’image.

luminosité

Ce curseur permet d’ajuster la luminosité de l’image.

saturation

Ce curseur permet d’ajuster la saturation des couleurs.

3.4.1.7. Reconstruction des couleurs

Présentation générale
Le module de reconstruction des couleurs est capable de récupérer les couleurs brûlées des zones de hautes lumières.
Utilisation

En raison de la nature des capteurs digitaux, les zones de hautes lumières surexposées manquent d'informations de couleur valides. Le plus souvent elles apparaissent en blanc neutre ou présentent une certaine dominante de couleur – selon les étapes de traitement d'image impliquées. Ce module peut « guérir » les zones de hautes lumières surexposées en remplaçant leurs couleurs par des couleurs mieux adaptées. Le module agit sur les pixels des zones de hautes lumières dont la clarté dépasse un seuil défini par l'utilisateur. Les couleurs de remplacement sont définies à partir du voisinage. À la fois la distance spatiale et la distance de clarté (plage dans l'espace CIE Lab) sont prises en compte pour la sélection des couleurs.

Limite de l'algorithme sous-jacent, les couleurs reconstruites peuvent parfois être incorrectement rendues quand vous zoomez dans l'image en mode chambre noire. Si cela se produit vous pourrez observer un décalage magenta dans les zones de hautes lumières proches de bords à fort contraste ou vous pourrez voir des zones de hautes lumières sans couleur si vous combinez ce module avec la méthode « reconstruire les couleurs » du module reconstruire hautes lumières (voyez la Section 3.4.1.9, « Reconstruire hautes lumières »). Ces artefacts influencent uniquement l'affichage de l'image – la sortie finale n'est pas affectée. Il est recommandé de régler avec précision les paramètres de ce module quand vous regardez l'image entière, non zoomée.

seuil

Le module de reconstruction des couleurs remplace la couleur de tous les pixels cible caractérisés par des valeurs de clarté supérieures à ce seuil. Inversement, seuls les pixels ayant des valeurs de clarté inférieures à ce seuil sont pris comme pixels source valides de remplacement des couleurs. Pour des réglages trop élevés de ce paramètre le module n'aura d'effet sur aucun pixel. Des valeurs trop faibles réduiront le « réservoir » des couleurs de remplacement – si aucune valeur adaptée n'est disponible les couleurs d'origine sont conservées. Par conséquent, ce paramètre présente une caractéristique de « réservoir idéal » dont le réglage optimal dépend de l'image concernée.

étendue spatiale

Définit à quelle distance spatiale (coordonnées x,y) d'un pixel cible les pixels sources doivent être situés pour pouvoir contribuer au remplacement de couleur. Les valeurs plus élevées de cette distance permettent à des pixels de plus en plus éloignés de contribuer ; ceci augmente la probabilité de trouver une couleur de remplacement mais rend cette couleur plus indéfinie et moins claire.

étendue de clarté

Définit à quelle distance de clarté (différence entre les valeurs de clarté) des pixels cibles les pixels sources doivent être situés pour pouvoir contribuer au remplacement de couleur. Des valeurs élevées permettent à plus de pixels de contribuer même si leur clarté diffère fortement de celle des pixels cibles ; de nouveau ceci accroît la probabilité de trouver une couleur de remplacement mais en même temps augmente le risque d'apparition insidieuse de couleurs non appropriées.

priorité

Cette zone de liste déroulante définit si certaines couleurs de remplacement ont priorité sur d'autres. Dans le réglage par défaut « sans » tous les pixels contribuent de la même façon. Le choix « couleurs saturées » fait contribuer les pixels en fonction de leur chromaticité – plus une couleur est saturée plus elle contribue. En sélectionnant « teinte » vous pourrez donner la priorité à une teinte spécifique.

teinte

Ce curseur est visible si vous sélectionnez « teinte » dans la liste déroulante priorité. Il vous permet de sélectionner une teinte prioritaire de remplacement des couleurs. Ceci a seulement un effet si la teinte prioritaire est réellement présente dans la zone de l'image définie par l'étendue spatiale et par l'étendue de clarté précédemment choisies (voyez ci-dessus). Un cas typique d'utilisation est la correction des hautes lumières sur la peau humaine dans des situations où des couleurs divergentes sont proches (par exemple, textile ou cheveux avec une clarté proche de celle de la peau). Choisir une teinte prioritaire appartenant aux tons de la peau évite l'insinuation de ces autres couleurs.

Exemples

Image originale avec des hautes lumières surexposées sur la tête, le bras et l'épaule de la statue.
Reconstruction des couleurs avec le réglage par défaut de tous les paramètres du module.

3.4.1.8. Dématriçage

Présentation générale
Ce module vous permet de contrôler la manière dont le dématriçage est effectué.
Utilisation

Dématricer est une étape essentielle de tout processus de développement d’une image RAW.

Une description détaillée sortirait du cadre de ce manuel. En un mot, les cellules du capteur d’un appareil photo numérique peuvent enregistrer différents niveaux de clarté, et ne peuvent pas enregistrer différentes couleurs. Afin d’obtenir une image couleur, chaque cellule est recouverte d’un filtre de l'une des couleurs rouge, vert ou bleu. En raison de la sensibilité de l’œil humain il y a deux fois plus de cellules vertes que de cellules rouges ou bleues. Les filtres sont disposés selon une certaine mosaïque appelée matrice de Bayer. Chaque pixel de votre image n’a donc des informations, à l'origine, que pour un seul canal de couleur. Le dématriçage reconstruit les canaux de couleurs manquants en interpolant les données des pixels voisins. Pour en savoir plus, voyez l’article de Wikipédia sur la Bayer filter.

Comme l’interpolation est susceptible de produire des artefacts, par le passé, différents algorithmes de dématriçage ont été développés. Typiquement, les artefacts sont visibles sous forme d'effets de moiré lorsque vous zoomez fortement votre image. darktable prend actuellement en charge PPG, AMAZE et VNG4. Tous ces algorithmes donnent des sorties de haute qualité avec une faible tendance aux artefacts. Certains disent qu'AMAZE donne parfois des résultats un peu meilleurs. Cependant, comme AMAZE est beaucoup plus lent, darktable utilise PPG par défaut. Des trois algorithmes, VNG4 produit les résultats les plus doux, mais si vous voyez des artefacts en "labyrinthe", essayez VNG4 pour les éliminer.

Il y a quelques appareils dont les capteurs n'utilisent pas un filtre de Bayer. Les appareils avec un capteur "X-Trans" ont leur propre ensemble d'algorithmes de dématriçage. L'algorithme par défaut pour les capteurs X-Trans est Markesteijn 1-passe, qui produit d'assez bons résultats. Pour une qualité un peu meilleure (au prix d'un processus plus lent), choisissez l'algorithme Markesteijn 3-passes. Sur certains ordinateurs l'algorithme VNG est plus rapide que l'algorithme Markesteijn 1-passe, mais il est plus sujet à des artefacts de dématriçage.

De plus darktable fournit un algorithme de dématriçage - monochrome. Ce n'est pas un algorithme d'usage général utile pour toutes les images. Il sert uniquement pour les boîtiers dont le tableau de filtrage couleur a été physiquement supprimé du capteur, par exemple physiquement rayé. Normalement le dématriçage reconstruit les canaux de couleur manquants par interpolation des données des pixels voisins. Mais puisque le tableau de filtrage couleur est absent, il n'y a rien à interpoler, donc cet algorithme fixe tout simplement tous les canaux de couleur à la même valeur. Ceci se traduit par des pixels gris, produisant ainsi une image monochrome. Cette méthode garantit l'absence des artefacts d'interpolation qui seraient présents si un autre algorithme de dématriçage avait été utilisé.

Certains autres paramètres de ce module peuvent activer des étapes supplémentaires de moyenne et de lissage. Elles peuvent aider à réduire les artefacts restants dans des cas particuliers.

Le dématriçage est appliqué systématiquement lors de l’exportation des images. Il n'est effectué pour l'écran que lorsque le facteur de zoom est supérieur à 50% ou lorsque les préférences correspondantes sont définies dans « méthode de dématriçage pour la vue en chambre noire » (voyez la Section 8.2, « Fonctionnement »). Sinon, les canaux de couleur sont calculés à partir des pixels voisins sans utiliser une coûteuse interpolation.

méthode

Définit la méthode de dématriçage. darktable supporte PPG, AMAZE et VNG4 pour les capteurs de type Bayer. Pour les capteurs X-Trans il supporte actuellement VNG, Markesteijn 1-passe et Markesteijn 3-passes.

seuil

Définit le seuil pour une passe médiane supplémentaire. La valeur par défaut égale à « 0 » désactive le filtrage médian. Cette option n'apparaît pas pour les capteurs X-Trans.

lissage des couleurs

Fixe le nombre de passes additionnelles de lissage de la couleur. La valeur par défaut est « désactivé ».

correction des verts

Les filtres verts de certains appareils photo ont des propriétés qui varient légèrement. Ce paramètre ajoute une étape additionnelle d’égalisation afin de supprimer les artefacts. Les options disponibles sont « désactivé », « moyenne locale », « moyenne globale » et « moyenne globale et locale ». Cette option n'est pas présente pour les capteurs X-Trans.

3.4.1.9. Reconstruire hautes lumières

Présentation générale
Ce module essaie de reconstruire les informations de couleur qui sont habituellement tronquées en raison d’informations incomplètes sur certains canaux. Si vous ne faites rien, les zones tronquées prennent souvent la tonalité du canal non tronqué. Par exemple, si vos canaux vert et bleu sont tronqués, alors votre image apparaîtra en rouge dans les zones tronquées.
Utilisation

Vous pouvez choisir entre trois méthodes pour reconstruire les hautes lumières.

La méthode « tronquer les hautes lumières » limite la valeur de tous les pixels à la valeur maximale qui est celle du niveau de blanc. En fait ceci convertit en tons gris neutre toutes les hautes lumières tronquées. Cette méthode est la plus utile lorsque les hautes lumières tronquées apparaissent dans des zones non colorées ; comme par exemple dans des nuages.

La méthode « reconstruire dans LCh » analyse chaque pixel ayant au moins un canal tronqué et transforme les informations dans l'espace de couleur LCh dans une tentative de corriger ce pixel tronqué en utilisant les autres (3 pour Bayer et 8 pour X-Trans) pixels du bloc concerné du capteur. Cette méthode réalise en général un meilleur travail que la méthode « tronquer les hautes lumières » puisque des détails sont préservés dans les zones tronquées. Cependant elle est incapable de reconstruire les informations de couleur - les hautes lumières reconstruites seront toutes monochromes, mais plus lumineuses et avec plus de détails qu'avec « tronquer les hautes lumières ». Cette méthode travaille assez bien avec une courbe de base fortement contrastée (comme celle que la plupart des fabricants appliquent à leur JPEG), qui produit des hautes lumières désaturées. Cette méthode est une bonne option pour des objets désaturés comme les nuages.

« reconstruire les couleurs » utilise un algorithme qui transfère aux hautes lumières tronquées les informations de couleurs des zones voisines non tronquées. Cette méthode fonctionne très bien pour les zones aux couleurs homogènes et elle est particulièrement utile pour les tons de peau présentant des hautes lumières s'atténuant doucement. Elle échoue dans certains cas où elle produit des artefacts en forme de labyrinthe dans les zones de hautes lumières situées derrière des bords à fort contraste, telles que des structures fines bien exposées en face d'un arrière-plan surexposé (par exemple des mâts ou des drapeaux de bateau face à un ciel brûlé).

Astuce : pour que la reconstruction des hautes lumières soit efficace vous devez appliquer une correction IL négative dans le module exposition (voyez la Section 3.4.1.5, « Exposition »). Si vous souhaitez éviter un assombrissement général de votre image vous pouvez utiliser, dans ce module, la fonctionnalité de masque de darktable pour limiter la correction IL aux seules hautes lumières (voyez la Section 3.2.7, « Masque dessiné » et la Section 3.2.8, « Masque paramétrique »).

méthode

Choisir la méthode de récupération des hautes lumières.

seuil de troncature

Ajuste manuellement le seuil de troncature pour éviter les hautes lumières magenta. La valeur par défaut est en général satisfaisante et ne nécessite pas d’ajustement supplémentaire.

3.4.1.10. Balance des blancs

Présentation générale
Ce module est destiné à définir la balance des blancs. Vous avez trois manières d’interagir avec lui : (a) définir la teinte et la température de couleur, (b) définir la valeur de chaque canal ou (c) choisir l'une des balances de blanc prédéfinies.
Utilisation
teinte

Altère la teinte des couleurs de l’image, du magenta (valeur < 1) au vert (valeur > 1). Les curseurs de canal sont mis à jour lorsque vous ajustez ce paramètre.

température

Définit la température de couleur (en Kelvin). Les curseurs des canaux sont mis à jour lorsque vous ajustez ce paramètre. darktable tire la température de couleur des données EXIF en utilisant des hypothèses du modèle. La valeur fournie n'est pas censée faire autorité. En fin de compte seules les valeurs des canaux actualisés déterminent la manière dont l’image est modifiée.

canaux rouge, vert et bleu

Définit les valeurs des canaux sur une échelle de 0 à 8.

préréglage

Sélectionne une balance des blancs prédéfinie.

boîtier (défaut) balance des blancs du boîtier ;
neutre boîtier fixe essentiellement la température à 6502K. Les maths réelles : les multiplicateurs des canaux de la balance des blancs sont calculés de telle sorte que le blanc pur dans l'espace de couleur du boîtier est converti en le blanc pur de l'espace de couleur RGB D65. (blanc pur signifie ici avoir la même valeur pour chaque canal ; i.e. 1.0) ;
spot sélectionnez une zone carrée de votre image contenant principalement des pixels gris. La balance des blancs est calculée en fonction de la zone sélectionnée ;
préréglages du boîtier préréglages de la balance des blancs spécifiques au boîtier. Exemples : soleil de face, flash, nuageux, ombragé et un certain nombre d'options d'éclairage intérieur.
ajustement

Certains boîtiers permettent des réglages fins supplémentaires si l’un de ses préréglages est sélectionné. Selon le boîtier, la balance des blancs peut être ajustée par pas à l’intérieur d’une certaine plage. Les ajustements se font habituellement vers le jaune (valeur < 1) ou le bleu (valeur > 1).

3.4.1.11. Inverser

Présentation générale
L'objectif principal de ce module est d’inverser les négatifs numérisés.
Utilisation
couleur du matériau du film

The only control element of this module is a color selector which allows to adjust for different colors of your film material. Clicking on the colored field will open a color selector dialog which offers you a choice of commonly used colors, or allows to define a color in RGB color space. You can also activate a color picker by pressing and take a color probe from your image – preferably from the unexposed border of your negative.

3.4.1.12. Point noir/blanc RAW

Présentation générale
Ce module est activé automatiquement pour les images RAW. Il s'assure que les points noir et blanc spécifiques de l'appareil photo sont pris en compte. Les réglages par défaut sont appliqués à tous les appareils supportés. Des modifications aux réglages par défaut ne sont normalement pas nécessaires.
Utilisation
niveau de noir de 0 à 3

Le niveau de noir, spécifique à l'appareil, des quatre pixels dans le modèle RGB Bayer. Des pixels avec des valeurs plus faibles que ce niveau seront considérés comme ne contenant pas des données valides.

point blanc

Le niveau de blanc spécifique à l'appareil photo. Tous les pixels avec des valeurs supérieures seront clippés et traités conformément au module reconstruire hautes lumières (voyez Section 3.4.1.9, « Reconstruire hautes lumières »). Les pixels avec des valeurs égales au niveau de blanc seront considérés comme blancs.