darktable page lede image
darktable page lede image

Gestionnaire de masques

3.3.5. Gestionnaire de masques

3.3.5.1. Présentation générale

Le panneau gestionnaire de masques est l'endroit principal où, dans le contexte de l’image courante, vous contrôlez tous les masques et toutes les formes. Ici, vous pouvez créer, supprimer et modifier des formes, ou leur donner un nom unique. Vous pouvez ajouter ou enlever des formes à un masque, et vous définissez comment plusieurs formes interagissent dans un masque.

3.3.5.2. Utilisation

Sur la ligne supérieure du panneau gestionnaire de masques, vous trouverez des boutons qui vous permettent de créer de nouvelles formes. Ce sont les mêmes que pour l’interface graphique du masque dessiné (voyez la Section 3.2.7, « Masque dessiné » pour davantage d’informations).

The lines below list all masks used and all individual shapes defined. The masks are noted with a headline in the form « grp levels » indicating the module in which they are used. The list of masks is followed by a list of all individual shapes which have been generated in the context of the given image. If a shape is in use by any of the masks it is marked by the symbol to the right of the shape name.

3.3.5.3. Formes

Par défaut, les formes reçoivent un nom généré automatiquement. Il est constitué du type de la forme (« pinceau », « cercle », « ellipse », « chemin ») et d’un numéro qui est automatiquement incrémenté. Vous pouvez remplacer ces noms générés automatiquement par des noms plus significatifs. En double-cliquant un nom de forme existant, vous obtiendrez une invite vous demandant un nouveau nom. Donner un nom significatif est une bonne habitude, particulièrement si vous envisagez d’utiliser la même sélection dans différents masques. Un nom comme « façade maison » rend plus facile la récupération de la bonne forme, plutôt que quelque chose comme « chemin #32 ».

Cliquer un nom de forme affiche sur le canevas central la forme sélectionnée avec tous ses contrôles. Ceci est pratique pour éditer les propriétés d’une forme particulière. Spécialement quand les formes d'un masque sont tellement nombreuses que leurs contrôles se superposent et rendent difficile la sélection de la bonne cible.

Un clic droit sur le nom d’une forme vous présente un menu déroulant avec les options pour supprimer la forme courante ou les formes non utilisées.

Toutes les formes déjà définies pour l’image courante sont conservées dans la liste à moins que vous ne les supprimiez explicitement. Si vous avez beaucoup travaillé avec les formes sur une image, la liste peut devenir assez longue. Tous les paramètres – avec toutes les formes définies – font partie des mots-clés XMP d’une image et sont inclus dans les fichiers exportés. Si la liste des formes est très longue, l’espace nécessaire pour l’enregistrement de toutes les formes peut dépasser les limites données de certains formats de fichiers comme JPEG. Dans ce cas, l’enregistrement des mots-clés XMP peut échouer lors de l’exportation. Ceci n’est généralement pas un problème – cependant, vous ne pouvez plus vous reposer sur les fichiers exportés pour avoir une copie de l’ensemble de votre historique de développement (voyez la Section 2.3.12, « Exportation de la sélection »).

3.3.5.4. Masques

Cliquer sur le nom d’un masque déroule une liste qui présente les formes individuelles qui constituent ce masque.

Un clic droit sur le nom de la forme ouvre un menu déroulant. Depuis ce menu, vous pouvez définir la manière dont chaque forme individuelle interagit pour former le masque. Vous pouvez aussi supprimer des formes de ce masque.

Les masques sont construits en ajoutant les formes dans l’ordre où elles sont affichées, depuis le haut vers le bas. Chaque forme est ajoutée au masque en utilisant un opérateur logique que vous choisissez parmi les quatre possibles.

Comme l’ordre a une importance lors de la combinaison des formes, vous pouvez, si nécessaire, déplacer chaque forme vers le haut ou vers le bas.

Each shape before being added can be inverted and is then depicted by the symbol.

3.3.5.5. Opérateurs logiques

Nous utilisons comme exemple une combinaison d’un dégradé suivi d'un chemin pour montrer l’effet de l’opérateur logique que nous appliquons à la forme chemin. Par convention, nous dirons qu’un pixel est « sélectionné » dans un masque ou une forme si sa valeur est plus grande que zéro.
 
union
This is the default set operator. It is depicted by the symbol left to the shape name. The shape adds to the existing mask in such a way that the resulting mask contains the pixels that are either selected in the existing mask or in the added shape. In overlapping areas the maximum value is taken.
intersection
This set operator is depicted by the symbol left to the shape name. The shape adds to the existing mask in such a way that the resulting mask contains only pixels that are selected in both, the existing mask and the added shape. In overlapping areas the minimum value is used. In the given example we use this operator to « marquer » the path with a gradient.
différence
This set operator is depicted by the symbol. In the non-overlapping area the existing mask is unchanged. In the resulting mask pixels get selected only if they are selected in the existing mask but non in the added shape. This set operator can be chosen if you want to « enlever » a region from within an existing selection.
exclusion
This set operator is depicted by the symbol. The resulting mask has all pixels selected that are either selected in the existing mask and not in the added shape or vice versa. This is equivalent to an « ou exclusif ».