darktable page lede image
darktable page lede image

Groupe des modules d'effets

3.4.5. Groupe des modules d'effets

Dans le groupe des modules d'effets, vous trouverez des modules ayant une touche plus artistique.

3.4.5.1. Filigrane

Présentation générale
Le module filigrane fournit un moyen de rendu d’une incrustation vectorisée dans votre image. Les filigranes sont des documents SVG standard qui peuvent être créés en utilisant Inkscape.

Le processeur SVG de darktable substitue aussi les chaînes de caractères se trouvant dans le document SVG, ce qui donne l’opportunité d’inclure dans le filigrane des informations dépendant de l’image telles que l’exposition, l’ouverture et d’autres métadonnées.

Les filigranes conçus par l’utilisateur doivent être placés dans le répertoire $HOME/.config/darktable/watermarks. Une fois que vous avez placé un filigrane dans ce répertoire, utilisez le bouton de rechargement situé à la droite du nom du fichier de filigrane pour mettre à jour la liste des filigranes disponibles.

Voici une liste des chaînes de caractères disponibles représentant des variables qui peuvent être substituées dans un document SVG.

$(DARKTABLE.NAME) Le nom de l'application
$(DARKTABLE.VERSION) La version de darktable
$(WATERMARK_TEXT) Un court texte libre (max. 63 caractères)
$(WATERMARK_COLOR) La couleur à utiliser pour le $WATERMARK_TEXT
$(WATERMARK_FONT_FAMILY) La famille de police à utiliser pour le $WATERMARK_TEXT
$(WATERMARK_FONT_STYLE) Le style de la police (normal, oblique, italique)
$(WATERMARK_FONT_WEIGHT) La graisse de la police
$(IMAGE.ID) L'unique id de l'image dans la bibliothèque courante
$(IMAGE.FILENAME) Le nom de fichier de l'image
$(IMAGE.BASENAME) Le nom de base du fichier image
$(IMAGE.EXIF) La chaîne de caractères Exif de l'image
$(EXIF.DATE) La date de l'image
$(EXIF.DATE.SECOND) Les secondes dans les données Exif de l'image
$(EXIF.DATE.MINUTE) Les minutes dans les données Exif de l'image
$(EXIF.DATE.HOUR) Les heures dans les données Exif de l'image (24h)
$(EXIF.DATE.HOUR_AMPM) Les heures dans les données Exif de l'image (12h, am/pm)
$(EXIF.DATE.DAY) Le jour du mois dans les données Exif de l'image (01 .. 31)
$(EXIF.DATE.MONTH) Le mois dans les données Exif de l'image (01 .. 12)
$(EXIF.DATE.SHORT_MONTH) Le mois abrévié dans les données Exif de l'image, localisé (JAN, FÉV, .. DÉC)
$(EXIF.DATE.LONG_MONTH) Le mois dans les données Exif de l'image, localisé (janvier, février, .. décembre)
$(EXIF.DATE.SHORT_YEAR) L'année abréviée dans les données Exif de l'image (2016 est "16")
$(EXIF.DATE.LONG_YEAR) L'année dans les données Exif de l'image notation complète
$(DATE) La date système courante
$(DATE.SECOND) Les secondes de l'heure système courante
$(DATE.MINUTE) Les minutes de l'heure système courante
$(DATE.HOUR) Les heures de l'heure système courante (24h)
$(DATE.HOUR_AMPM) Les heures de l'heure système courante (12h, am/pm)
$(DATE.DAY) Le jour du mois de la date système courante (01 .. 31)
$(DATE.MONTH) Le mois de la date système courante (01 .. 12)
$(DATE.SHORT_MONTH) Le mois abrévié de la date système courante, localisé (JAN, FÉV, .. DÉC)
$(DATE.LONG_MONTH) Le mois de la date système courante, localisé (janvier, février,  .. décembre)
$(DATE.SHORT_YEAR) L'année de la date système courante (abréviée)
$(DATE.LONG_YEAR) L'année de la date système courante, notation complète
$(EXIF.MAKER) Le fabricant du boîtier
$(EXIF.MODEL) Le modèle du boîtier
$(EXIF.LENS) L'objectif spécifique utilisé
$(Xmp.dc.creator) Le nom du créateur
$(Xmp.dc.publisher) Le nom de l'éditeur
$(Xmp.dc.title) Le titre de l'image
$(Xmp.dc.description) La description de l'image
$(Xmp.dc.rights) Les droits assignés à l'image
$(GPS.LATITUDE) La latitude de l'image (N/S 0 .. 90)
$(GPS.LONGITUDE) La longitude de l'image (E/O 0 .. 180)
$(GPS.ELEVATION) L'altitude de l'image (mètres)
$(GPS.LOCATION) Les trois coordonnées (latitude, longitude, altitude)
Utilisation
fichier

Choisissez un filigrane. Vous pouvez utiliser le bouton de rechargement situé près de la zone de liste déroulante afin de mettre à jour la liste avec les filigranes récemment ajoutés.

texte

Un champ de texte libre ayant au plus 63 caractères qui sera imprimé si le filigrane correspondant le référence. Un exemple est fourni avec le fichier simple-text.svg.

couleur de texte

Ce champ montre la couleur du texte. Cliquer sur la pastille de couleur ouvre une boîte de dialogue qui vous offre un choix de couleurs couramment utilisées ou vous permet de définir votre couleur dans l'espace colorimétrique RGB.

police du texte

Ce champ vous laisse sélectionner la police du texte. Cliquer sur le champ ouvre une boîte de dialogue montrant les polices disponibles sur votre système. Les polices peuvent être recherchées par nom et une prévisualisation de chaque police est montrée près de son nom ; vous pouvez spécifier votre propre exemple de texte. La police par défaut est « DejaVu Sans Book ».

opacité

Définit l’opacité du rendu du filigrane.

échelle

Redimensionne le filigrane indépendamment des pixels.

rotation

Définit l’angle de rotation du filigrane.

échelle sur

Définit la référence pour le paramètre échelle. Le réglage par défaut « image » redimensionne le filigrane relativement à la taille horizontale de l'image. Alternativement vous pouvez redimensionner le filigrane relativement au « grand côté » ou relativement au « petit côté ».

alignement

Utilisez ces contrôles pour aligner le filigrane au centre ou sur n'importe quel côté de l’image.

décalage x

Décalage, indépendant des pixels, pour l'alignement sur l’axe des x.

décalage y

Décalage, indépendant des pixels, pour l'alignement sur l’axe des y.

3.4.5.2. Cadre décoratif

Présentation générale
Ce module est une fonctionnalité artistique qui génère un cadre autour de votre image. Le cadre est constitué d'une bordure de couleur définie par l’utilisateur et d'un cadre interne à cette bordure lui même d’une couleur définie par l’utilisateur. Il y a diverses options qui vous permettent de contrôler la géométrie du cadre.
Utilisation
taille du cadre

Ce curseur contrôle la taille du cadre en pourcentage de l’image complète sous-jacente.

aspect

À l’aide de cette zone de liste déroulante, vous pouvez choisir entre différents rapports d’aspect pour la sortie finale de ce module, c'est-à-dire pour l’image sous-jacente accompagnée de son cadre.

orientation

Si vous sélectionnez un rapport d’aspect non carré, cette zone de liste déroulante définit l’orientation – portrait ou paysage. Fixez-la à « auto » si vous désirez que darktable sélectionne l’orientation la plus raisonnable pour l’image.

position horizontale

Sélectionne depuis un jeu de rapports prédéfinis l’emplacement où vous désirez que votre image sous-jacente soit positionnée sur l’axe horizontal. Vous pouvez aussi faire un clic-droit et entrer votre propre rapport sous la forme « x/y ».

position verticale

Sélectionne depuis un jeu de rapports prédéfinis l’emplacement où vous désirez que votre image sous-jacente soit positionnée sur l’axe vertical. Vous pouvez aussi effectuer un clic droit et entrer votre propre rapport sous la forme « x/y ».

taille du cadre interne

La largeur du cadre interne en pourcentage de la plus petite dimension de la bordure.

décalage du cadre interne

Position du cadre interne relativement à l’image sous-jacente. Sélectionner la valeur 0% pour un cadre interne touchant l’image, la valeur 100% pour un cadre interne touchant les limites externes de la bordure.

couleur de la bordure

Un sélecteur de couleur qui vous permet de définir la couleur de la bordure. Cliquer sur la pastille de couleur ouvre une boîte de dialogue qui vous offre un choix de couleurs couramment utilisées ou vous permet de définir une couleur dans l'espace colorimétrique RGB.

You can also activate a color picker by pressing and take a color probe from your image. You can switch between point and area sampling mode from within the global color picker panel (see Section 3.3.4, « Pipette globale »).

couleur du cadre interne

Un sélecteur de couleur qui vous permet de définir la couleur du cadre. Cliquer sur la pastille de couleur ouvre une boîte de dialogue qui vous offre un choix de couleurs couramment utilisées ou vous permet de définir une couleur dans l'espace colorimétrique RGB.

You can also activate a color picker by pressing and take a color probe from your image. You can switch between point and area sampling mode from within the global color picker panel (see Section 3.3.4, « Pipette globale »).

Exemples

Exemple où un cadre a été défini par l’utilisateur.

3.4.5.3. Virage partiel

Présentation générale
La méthode de virage partiel de darktable crée un effet de virage linéaire bicolore où les ombres et les hautes lumières sont représentées par deux couleurs différentes. Dans l’exemple qui suit, vous pouvez voir une image originale en noir et blanc, puis une image à laquelle un effet de virage partiel a été appliqué avec du bleu dans les ombres et une couleur jaunâtre dans les hautes lumières.

Comparé au virage partiel traditionnel, notre module propose plus de paramètres pour influencer son comportement. Nous avons le paramètre « répartition », qui – selon votre choix – décale le niveau gris 50% de votre image plus vers les ombres ou plus vers les hautes lumières. De plus, avec le paramètre « seuil », vous pouvez compresser le virage dans les ombres et les hautes lumières et laisser un intervalle de tons moyens, qui resteront non modifiés par l’effet.

Notre module de virage partiel ne convertit pas l’image en noir et blanc et a un effet limité sur les images en couleurs. Si vous souhaitez réaliser un virage partiel traditionnel, vous devez, avant d'expérimenter l'effet de notre module de virage partiel, utiliser le module monochrome (voyez la Section 3.4.3.7, « Monochrome ») pour transformer l’image en noir et blanc.

Utilisation
couleur pour les ombres et les hautes lumières

Ces paramètres sont utilisés pour définir les couleurs du virage partiel. Sélectionnez la teinte et la saturation désirées tant pour les ombres que pour les hautes lumières. Cliquer sur l'une des pastilles de couleur ouvre une boîte de dialogue qui vous offre un choix de couleurs couramment utilisées ou vous permet de définir une couleur dans l'espace colorimétrique RGB.

répartition

Ce paramètre représente la rapport de virage entre les ombres et les hautes lumières. Pour la valeur 50%, la moitié de la plage de clarté de l’image est utilisé pour le virage des ombres et l’autre moitié pour le virage des hautes lumières.

seuil

Le seuil est le pourcentage de la plage de clarté totale qui ne sera pas affecté par le virage de couleur. La valeur par défaut est définie à 33% ; ce n'est pas le comportement par défaut du virage partiel original qui aurait un seuil à 0%. Ce choix de 33% comme valeur par défaut est une invitation à l'expérimentation de ces paramètres et à découvrir comment ce module étend la méthode originale de virage partiel.

Exemples

Image d’origine en noir et blanc.
Virage partiel avec des ombres bleues et des hautes lumières jaunes.

3.4.5.4. Vignetage

Présentation générale
Ce module est une fonctionnalité artistique qui crée un vignettage (modification de la luminosité et de la saturation des bords).
Utilisation

Le module vignettage possède un jeu important de paramètres pour ajuster son effet avec précision. S'il est activé il affichera aussi des contrôles graphiques dans l’image. Essayez-le afin d’en appréhender le fonctionnement. Les contrôles écran et les curseurs des paramètres restent synchronisés.

Sous certaines conditions, ce module est connu pour provoquer des artefacts d'effet de bandes. Vous devriez envisager d'activer le module homogénéisation (voyez la Section 3.4.4.13, « Homogénéisation »).

échelle

Définit le rayon de la zone de vignettage.

dégradé

Définit la progressivité du dégradé. Des valeurs élevées donneront une transition plus brusque.

luminosité

Définit l’intensité de l’éclaircissement (valeurs positives) ou de l’assombrissement (valeurs négatives).

saturation

Contrôle la manière dont se comportent les couleurs lorsqu'elles sont saturées ou dé-saturées dans la zone de vignettage éclaircie ou assombrie.

centre horizontal

Décaler le centre de la zone de vignettage horizontalement.

centre vertical

Décaler le centre de la zone de vignettage verticalement.

forme

Influence la forme de la zone de vignettage. La valeur 1 par défaut donne une zone circulaire ou elliptique. Des valeurs plus faibles feront évoluer la forme vers un aspect plus carré ; des valeurs plus grandes lui donneront un aspect de croix.

automatique

Cliquez ce bouton pour ajuster automatiquement le rapport largeur/hauteur de la zone de vignettage au rapport d’aspect de l’image sous-jacente. La zone de vignettage deviendra typiquement elliptique.

largeur/hauteur

Permet d’ajuster manuellement le rapport entre largeur et hauteur de la zone de vignettage.

homogénéisation

Depuis cette zone de liste déroulante, afin de combattre les artefacts d'effet de bandes causés par les dégradés du vignettage, vous pouvez activer une homogénéisation à l'aide d'un bruit aléatoire. Sélectionnez « sortie 8 bits » afin d’éviter l’effet de bandes sur l’écran d’affichage et dans les JPEG. Lorsqu'elle est définie à « sortie 16 bits », seule une faible homogénéisation sera appliquée, juste assez forte pour compenser l’effet de bandes sur le niveau 16 bits à grain fin. Cette fonctionnalité est pratiquement rendue obsolète par notre nouveau module homogénéisation (voyez la Section 3.4.4.13, « Homogénéisation »).

Exemples

Image avec vignettage et avec les contrôles graphiques de vignettage affichés.

3.4.5.5. Effet Orton (Adoucir)

Présentation générale
Ce module est une fonctionnalité artistique qui crée une image adoucie, on l’appelle souvent effet Orton.
Utilisation

Michael Orton a obtenu ses résultats sur des diapositives en utilisant deux expositions de la même scène : une correctement exposée et une surexposée. Il a ensuite utilisé une technique de chambre noire pour les fusionner en une image finale où l’image surexposée était floutée.

Ce module est quasiment une copie dans le domaine numérique du processus analogique d’Orton. Vous pouvez contrôler la luminosité et le flou à l’aide des paramètres proposés ; nous avons aussi ajouté un contrôle pour la saturation de l’image surexposée afin d’avoir une plus grande marge de manœuvre.

taille

Définit, dans le processus, la taille du flou de l’image surexposée ; plus elle est importante, plus l’image est douce.

saturation

Définit la saturation de l’image surexposée.

luminosité

Exprimé en [IL], le curseur de luminosité permet de définir l’augmentation de la luminosité.

fusion

Contrôle le mélange de l’image surexposée et de l’effet global.

Exemples

Ceci est l’image originale, utilisez-la comme référence pour les modifications ci-dessous...
Sur cette image, j'ai utilisé les valeurs par défaut et ajouté 0,33IL de luminosité pour avoir un peu plus de lumière sur la couche floue.
Cette version est la même que ci-dessus mais avec 25% de saturation.

3.4.5.6. Grain

Présentation générale
Ce module est une fonctionnalité artistique qui simule le grain d’un film.
Utilisation

Le grain est traité sur le canal L de CIELAB.

granularité

Définit la taille du grain, qui a été dimensionnée pour simuler un nombre ISO.

force

Définit la force de l’effet.

3.4.5.7. Filtre passe-haut

Présentation générale
Passe-haut agit comme un filtre passe-haut. Ce filtre est principalement utilisé en combinaison avec un opérateur de fusion. Essayez le mode fusion « lumière douce » afin d’obtenir une accentuation passe-haut. Utilisez le curseur d’opacité pour ajuster l’intensité de l’effet ou utilisez un masque dessiné (voyez la Section 3.2.7, « Masque dessiné ») ou un masque paramétrique (voyez la Section 3.2.8, « Masque paramétrique ») pour limiter l'effet à certaines parties de votre image.
Utilisation
renforcer la netteté

Définit la netteté. Plus elle est élevée, plus il y a de détails.

renforcer le contraste

Définit l’accentuation du contraste.

3.4.5.8. Filtre passe-bas

Présentation générale
Il s'agit d'un filtre passe-bas (par exemple flou gaussien) ayant des contrôles supplémentaires agissant à la fois sur le contraste et la saturation. Ce filtre est principalement utilisé en combinaison avec un opérateur de fusion (voyez la Section 3.2.6, « Opérateurs de fusion »). Essayez le préréglage appelé « masque de contraste local » avec une opération de fusion « surimpression ».
Utilisation

Ce module offre un énorme potentiel artistique, mais avec des résultats parfois difficiles à prévoir.

rayon

Définit le rayon du flou.

adoucir avec

Cette zone de liste déroulante définit l’algorithme de flou, vous pouvez choisir entre flou « gaussien » (par défaut) et filtre « bilatéral ». Ce dernier donne un flou préservant les bords. « gaussien » va flouter tous les canaux de l’image : L, a et b alors que « bilatéral » ne va flouter que le canal L.

contraste

Modifie le contraste. Des valeurs négatives donnent une image négative inversée. Des valeurs absolues élevées accroissent le contraste ; des valeurs absolues faibles réduisent le contraste. Une valeur zéro conduit à un plan neutre.

luminosité

Modifie la luminosité. Des valeurs négatives donnent une image plus sombre. Des valeurs positives augmentent la luminosité de l’image.

saturation

Change la saturation des couleurs. Des valeurs négatives donnent des couleurs complémentaires en inversant les canaux a et b. Des valeurs absolues élevées accroissent la saturation des couleurs alors que des valeurs absolues faibles la diminuent. Une valeur nulle donne une image noir et blanc désaturée.

Exemples

L’image d’origine, déjà fortement traitée. Le bateau n'est pratiquement plus qu'une silhouette.
Flou bilatéral avec un rayon élevé. Désaturé, inversé et avec un contraste élevé.
Image intermédiaire après application du filtre passe-bas...
... et l’image finale après l'application du mode fusion « lumière vive ».

3.4.5.9. Faible lumière

Présentation générale

Le module faible lumière permet de simuler la vision humaine en conditions de faible lumière, il procure donc la possibilité de rendre l’aspect des images en faible lumière plus proche de la réalité. Il peut aussi être utilisé afin de réaliser une conversion du jour vers la nuit.

L’idée est de calculer une image en vision scotopique qui, dans les conditions de faible lumière, est perçue par les bâtonnets plutôt que par les cônes de l’œil. La clarté scotopique est alors mélangée avec la valeur photopique (pixel d’une image normale en couleurs) en utilisant une fonction de fusion. Ce module permet aussi de simuler l’effet Purkinje en ajoutant du bleu aux parties sombres de l’image.

Utilisation

Ce module possède plusieurs préréglages. Essayez-les afin d’obtenir une meilleure connaissance de leur fonctionnement.

courbe

L’axe horizontal représente la clarté des pixels depuis les valeurs sombres (à gauche) vers les valeurs claires (sur la droite). L’axe vertical représente le type de vision depuis la vision de nuit (en bas) vers la vision de jour (en haut).

bleu

Définit la teinte bleue des ombres (effet Purkinje).

Exemples

Image 1. Ceci est l’image d’origine.
Image 1. Avec le module faible lumière actif.

Image 2. Ceci est l’image d’origine.
Image 2. Avec le module faible lumière actif.

3.4.5.10. Lumière d'arrière plan

Présentation générale
Ce module prend les hautes lumières, les floute puis les fusionne avec l'image originale pour créer une douce lumière d'arrière-plan autour d’elles, d’où le nom de l’effet. Il existe de nombreuses manières d’utiliser ce module selon l’éclairage réel de la scène de l’image.
Utilisation

En partant des valeurs par défaut des paramètres, modifiez la valeur de la force afin d’obtenir un aspect agréable, modifiez ensuite la taille afin de contrôler l’étalement de la lumière.

taille

Représente l’étendue spatiale de l’effet de lumière d'arrière-plan.

seuil

Définit le seuil pour l’augmentation de la luminosité.

force

Définit la force de sur-luminosité de l’effet.

Exemples

Ceci est l’image originale, utilisez-la comme référence pour les modifications ci-dessous...
Ici, nous avons choisi d’utiliser une taille de 10%, ce qui est un rayon assez petit pour l’étalement de la lumière douce. Nous avons poussé la force jusqu'à 50% afin d’obtenir un effet plus accentué.

3.4.5.11. Coloriser

Présentation générale
Ce module est une fonctionnalité artistique qui ajoute une couche de couleur unie à votre image.
Utilisation

Plusieurs paramètres contrôlent l’effet de ce module. On peut obtenir bien plus de flexibilité en appliquant une fusion et des masques (voyez la Section 3.2.5, « Fusion »).

teinte

Définit la teinte du calque de couleur.

saturation

Sélectionne la saturation des couleurs des ombres.

luminosité

Sélectionne la clarté de la couche de couleur.

mélange des sources

Ce curseur contrôle la manière dont la clarté de l’image d’entrée est mélangée. Si vous le placez à zéro, il en résultera une plage uniformément colorée.

3.4.5.12. Mappage des couleurs

Présentation générale
Ce module transfère l’apparence et l’ambiance d’une image vers une autre. Il analyse statistiquement les caractéristiques de couleur d’une image source et d’une image cible. Les couleurs de l’image source sont alors appliquées sur les couleurs correspondantes de l’image cible.
Utilisation

L'utilisation de ce module s'effectue en deux étapes.

Ouvrez tout d’abord votre image source en mode chambre noire et récupérez ses caractéristiques de couleur en pressant le bouton « acquérir source ». Un ensemble de groupes de couleurs est généré et affiché dans la zone « groupes sources ». Chaque groupe est représenté par un ensemble de pastilles de couleur, celle de couleur moyenne se trouve au centre entourée par des pastilles indiquant la variation de couleur à l’intérieur de ce groupe. Les groupes sont triés par ordre croissant selon leur poids, c'est-à-dire selon le nombre de pixels contribuant au groupe.

Next you open your target image in darkroom mode. darktable has remembered the previously collected source clusters; if they are not yet displayed, press the button. You now press the « acquire as target » button to generate a corresponding set of color clusters for your target image, which gets displayed in the « target clusters » area.

Une fois les groupes de couleurs collectés à la fois dans la source et dans la destination, un mappage de couleurs est automatiquement appliquée à l’image cible. Avec ses réglages par défaut, l’effet global est assez exagéré. Un jeu de curseurs vous permet de contrôler l’intensité de l’effet. Vous pouvez aussi utiliser l’opérateur de fusion « normal » pour restreindre l’effet (voyez la Section 3.2.6, « Opérateurs de fusion »). Comme le module mappage de couleurs est pris en charge tôt dans le pipeline graphique, vous pouvez ajuster les couleurs avec des modules comme courbe des tonalités (voyez la Section 3.4.2.3, « Courbe des tonalités ») ou correction des couleurs (voyez la Section 3.4.3.5, « Correction des couleurs »).

acquérir source/cible

Pressez les boutons pour générer les groupes de couleurs pour respectivement les images source et cible. Le traitement prend quelques secondes durant lesquelles l’interface est figée.

nombre de groupes

Définit le nombre de groupes de couleurs à utiliser. Si vous modifiez ce paramètre, tous les groupes de couleurs collectés seront réinitialisés et devront de nouveau être prélevés.

dominante couleur

Ce paramètre contrôle le mappage entre les groupes source et destination. À la valeur minimum, le mappage est basé sur la proximité de couleur. Ceci conduit en général à des effets très discrets sur l’image de destination. À la valeur maximum, le mappage est basé sur le poids relatif des groupes de couleur – les couleurs dominantes de l’image source sont appliquées sur les couleurs dominantes de l’image de destination. Typiquement, ceci donne un effet très prononcé. Des valeurs intermédiaires permettent d'obtenir progressivement des résultats entre ces deux extrêmes.

égalisation d’histogramme

Au-delà de ses caractéristiques de mappage des couleurs, ce module peut modifier le contraste de l’image de destination en faisant correspondre son histogramme avec celui de l’image source. Ce curseur permet de contrôler l’intensité de cet effet.

Exemples

Image source prise juste après le coucher du soleil sous des conditions d’éclairage frontal.
Image cible prise dans l’après-midi avec un ciel partiellement couvert. Notre but est d’y transférer l’atmosphère de soirée de l’image source.
Image de destination après application du mappage de couleurs. Deux groupes ont été utilisés. « dominante couleur » a été fixée à 100% afin d’obtenir un effet prononcé mais crédible. L’« égalisation d’histogramme » est réglée à 80%.

3.4.5.13. Filtre dégradé

Présentation générale
Le but de ce module est de simuler un filtre dégradé pour corriger l’exposition et la couleur d’une manière progressive.
Utilisation

Ce module utilise un dégradé afin de modifier l’exposition et la dominante de couleur de l’image d’une manière non homogène.

Sous certaines conditions, ce module est connu pour provoquer des artefacts d'effet de bandes. Vous devriez envisager d'activer le module homogénéisation (voyez la Section 3.4.4.13, « Homogénéisation »).

densité

Définit la densité du filtre en [IL]. Une valeur faible sous-expose légèrement alors qu'une valeur élevée crée un filtre puissant.

Exprimé en [IL], ceci est l’équivalent des valeurs de diaphragme. Les filtres sont souvent appelés ND2, ND4, ND8 et ainsi de suite. Chaque fois que vous ajoutez un [IL], vous doublez le ND. Donc ND2 fait 1 IL, ND4 fait 2 IL et ainsi de suite. Vous pouvez aussi l’exprimer en termes de densité optique ou transmittance. La table ci-dessous regroupe les différentes approches pour les filtres les plus courants :

ND [IL] ou ouvertures absorption transmittance
ND2 -1 0.3 50%
ND4 -2 0.6 25%
ND8 -3 0.9 12.5%
ND400 -9 2.7 0.195%
seuil

Définit la progressivité du dégradé. Une faible valeur crée une transition douce alors qu'une valeur élevée rend la transition abrupte.

teinte

Définit la teinte lors de l’ajout d’une dominante de couleur au dégradé.

saturation

Définit la saturation lors de l’ajout d’une dominante de couleur au dégradé.

position

Vous pouvez définir la position du dégradé directement sur l’image en déplaçant la ligne blanche. Pour un ajustement fin, vous pouvez aussi utiliser le curseur de rotation. Des valeurs négatives permettent de tourner dans le sens des aiguilles d’une montre.

Exemples

Voici un exemple qui permet de montrer diverses options des filtres dégradés de darktable :

Ceci est l’image d’origine avec un ciel assez surexposé, on l’utilisera comme référence pour les modifications ci-dessous.
Nous avons ajouté ici un filtre neutre ND8 qui fait un très bon travail sur cette image ...
Et enfin, nous avons ajouté un filtre orange en le tournant de -180 degrés pour l’appliquer à l’eau et aux arbres afin d’obtenir une utilisation plus artistique du filtre.

Le filtre dégradé de darktable est un outil très puissant. Cependant, les filtres matériels ont certains avantages sur une solution purement logicielle. Avec un filtre GND physique vous pouvez en fait réduire la plage dynamique de votre scène afin qu'elle corresponde mieux aux limites du capteur de votre appareil.

Dans cet exemple, un filtre matériel GND (Hitech ND0.6, transition douce) a aidé à éviter une surexposition du ciel et du haut des arbres tout en gardant une image du sol correctement exposée. Un élément assez gênant est la décroissance de luminosité sur les troncs des arbres de bas en haut.
Le filtre dégradé de darktable utilisé conjointement avec la fonctionnalité de masque paramétrique (voyez la Section 3.2.8, « Masque paramétrique ») est très pratique. Nous pouvons ajouter un dégradé de luminosité simplement inversé par rapport au filtre matériel. Comme nous désirons seulement compenser la décroissance de luminosité non naturelle sur le tronc des arbres, nous combinons ce module avec un masque de fusion approprié.
Image résultante.

Astuce : si, avant de faire une prise de vue avec votre appareil, vous prévoyez d’utiliser le filtre dégradé, vous pouvez sous-exposer d’un tiers ou de deux tiers de diaphragme pour être certain qu'il restera des détails dans les hautes lumières. Lorsque les détails ont vraiment été brûlés, le filtre dégradé ne peut plus produire un résultat satisfaisant, ceci est une limitation propre au post-traitement numérique. Pour savoir comment sous-exposer volontairement une image, veuillez consulter le manuel de votre appareil photo, recherchez « compensation de l’exposition ».